Inscriptions 2018
>

Choisir son école d’arts

1- Cette formation me correspond-t-elle vraiment ? Est-ce vraiment le métier que je veux faire ?
Ne choisissez pas les arts appliqués parce que vous avez échoué partout ailleurs, mais seulement si vous avez un objectif précis, que vous êtes curieux, ouvert et que vous avez réellement une passion pour les métiers et les techniques artistiques.

2- Quelle formation artistique vous intéresse ?
L’art plastique ? Les arts appliqués ? Les arts décoratifs ? Renseignez vous sur la finalité des formations de votre école, et sur les définitions des ces formes d’enseignement pour ne pas vous tromper d’orientation : toutes les écoles d’arts ne se valent pas, et n’ont pas les mêmes objectifs métiers.

3- Quelles sont les modalités d’inscription dans cette école d’art ?
Ne donnez pas trop de crédit aux écoles qui recrutent leurs élèves sans évaluer leurs connaissances artistiques et leurs compétences. Croyez vous que tout le monde peut entrer dans une formation artistique sans un minimum de pré-requis ?

4- Par quel moyen avez vous connu votre école d’art ?
Interrogez vous sur les façons de communiquer d’une école d’arts pour mieux comprendre ses objectifs : plus les moyens sont grands et coûteux, plus l’école souhaite recruter massivement ses élèves ... et moins la finalité pédagogique semble être la priorité.

5- Combien y’a-t-il d’élèves dans une section d’enseignement, et dans l’école ?
Le nombre d’élèves d’une école n’a jamais été un critère de qualité, et encore moins dans l’enseignement artistique. Les formations artistiques en travaux dirigés demandent de l’attention et des effectifs réduits pour rester individualisés. Une classe de plus de 20 élèves est peut être adaptée pour la correction d’un exercice de mathématiques, mais pose vite problème quand il s’agit d’évaluer au cas par cas la pertinence de réponse à un aménagement d’espaces ou la création d’une affiche ou d’un site internet.

6- Les formateurs de cette école sont ils en lien direct avec le "terrain" des métiers et techniques qu’ils enseignent ?
Comment un formateur peut il vous former concrètement aux réalités actuelles des métiers sans y être confronter lui même au quotidien. Un formateur en arts appliqués doit être ( ou avoir longtemps été ) un professionnel.

7- Qui fait les programmes d’enseignement ?
A quelle fréquence les méthodes et techniques enseignées sont elles actualisées ? Qui évalue les volumes horaires des enseignements ? Les techniques artistiques demandent des temps de cours adaptés qui ne doivent pas être pensés par un gestionnaire mais par une équipe pédagogique. De plus, les métiers des arts appliqués évoluent vite, et il est important que les programmes évoluent continuellement, pour être au plus près des exigences des recruteurs.

8- La finalité de votre formation n’est-elle pas trop spécialisée ?
Méfiez vous des titres et diplômes aux objectifs trop restreints ( et souvent très séduisants comme" devenez spécialiste en effets spéciaux" ou "character designer") qui pourraient vous enfermer dans des métiers aux débouchés incertains. Evitez de vous fermer les portes de nombreux recruteurs, préférez au contraire les formations les plus ouvertes et éclectiques qui vous offriront davantage de débouchés, et de techniques diversifiées.

9- Qu’en disents les anciens élèves ? Les professionnels ?
Posez des questions aux anciens élèves, diplômés ou non, et surtout, si vous le pouvez, aux entreprises qui ont recruté des élèves diplômés de cette école, ou encore aux entrepreneurs qui ont travaillé avec cette école. Renseignez vous sur les conditions de travail, la disponibilité des enseignants, et de tous les "à coté" de la formation.

10- Disposez vous de toutes les informations que vous souhaitez concernant les programmes ? les modalités d’examens ? le nombre d’heure de formation par année ?les tarifs de formation ? les effectifs ? ...
Toutes ces informations sont des obligations légales quelque soit le type de structure d’enseignement. Vous devez pouvoir accès à toutes ces données de façon transparente et claire, avant même de prendre contact avec une école pour une éventuelle inscription. Profitez des portes ouvertes pour poser toutes ces questions et veillez à ce qu’on y réponde clairement, sans les éviter.