Inscriptions 2018

Les Formations

Année préparatoire

Qu’il devienne infographiste multimédia, illustrateur graphiste, architecte ou designer, qu’il exerce au cÅ“ur même ou aux frontières de ces disciplines, l’étudiant doit emprunter, dans son parcours artistique, des passages nécessaires àsa future spécialisation. Il doit maîtriser les bases et les notions indispensables, communes àtous les arts appliqués.

  • S’initier au dessin académique, au dessin BD, au dessin d’observation, comprendre la couleur, les ombres, les volumes. (120 heures environ)
  • Apprendre les différentes techniques picturales : Encre, aquarelle, peinture àla gouache, àl’acrylique, àl’huile, lavis, pastel ... (240 heures environ)
  • Découvrir l’outil informatique et ses possibilités : bases de la bureautique, Photoshop, Illustrator. Initiation àla photographie numérique et argentique. (180 heures environ)
  • Comprendre l’expression en volume, et les techniques de représentation utilisées en architecture àtravers le travail de la perspective, du tracé technique et des maquettes. (180 heures environ)
  • Intégrer les concepts clés de la communication visuelle : Symbolique des couleurs, de la forme, les rôles de la typographie et de la mise en page, initiation àla charte graphique d’un logotype... (240 heures environ)

Une approche élargie par la pratique de ces spécialités permet àl’élève d’identifier et de trouver son moyen d’expression privilégié. A la fin de cette année, et en concertation avec ses professeurs, l’étudiant choisit son domaine d’apprentissage et son devenir professionnel.

Les candidats justifiant d’un niveau d’étude équivalent peuvent être dispensés de cette année. Cette décision ne peut être prise que consécutivement àl’entretien de pré inscription et l’évaluation d’un dossier de travaux personnels.

Année de mise à niveau sur toutes techniques et notions artistiques, prépa arts appliqués, prépa artistique

Architecture d’intérieur

L’architecture intérieure concerne la conception et la construction d’espaces. le design vise, quant àlui, àla création d’objets d’environnements fonctionnels, esthétiques et conformes aux impératifs de la production industrielle. Ces disciplines nécessitent un enseignement pluridisciplinaire axé sur l’objectif de former des techniciens créateurs.

La compréhension des bâtis et la maîtrise des données techniques forment le socle des apprentissages, tandis que les recherches personnelles préparent àl’autonomie de l’exercice professionnel.

La veille technologique sur les matériaux et les mises en œuvre, la curiosité sur les créations passées et contemporaines, nourrissent la créativité de chacun.

Une pratique exigeante des outils informatiques (PAO, DAO, 2D, 3D,...), offre des supports d’expressions multiples et autant d’étapes, de représentations possibles indispensables aux exigences du métier d’architecte d’intérieur,dans la conception et la réalisation.

La disponibilité des enseignants, les exercices sur des supports concrets, les mises en situation réelles font de ce cursus une véritable préparation àl’entrée dans la vie active.

Processus de création en architecture :

  • Relevés d’état des lieux, visites de chantier
  • Recherches sur les matériaux, les spécificités du bâti existant, les contraintes de l’espace àconcevoir.
  • Perspectives, esquisses àla main
  • Traitement informatique des plans (PAO, DAO)
  • Réalisation de maquettes, travail en volume
  • Création et/ou conversion des plans en 3D
  • Rendu 3D photo-réaliste de l’espace aménagé pour l’aide àla décision. (VR)
Formation pour devenir architecte d'intérieur, decorateur, designer, ESAA Aquitaine

Communication visuelle

L’illustration consiste àdécliner graphiquement une idée en maîtrisant une palette d’outils et de techniques et la communication visuelle fait appel àun ensemble de méthodes et de notions pour travailler le support d’expression. Ces disciplines résultent toutes deux d’un travail méthodique construit par étapes et superposition de techniques adaptées àun thème et un message àtransmettre. La créativité, la connaissance et l‘analyse sont les points forts de ces domaines :

La créativité, en tant que faculté de se servir de son imagination pour répondre àune demande de manière originale permet de se démarquer par l’idée.
La connaissance, qui suppose des recherches de documentation pour cerner parfaitement le sujet et permettre une analyse ciblée.
L’analyse enfin, qui donne aux créatifs les moyens de développer leurs projets en tenant compte des contraintes stratégiques de la demande telles que l’ergonomie, les univers àrespecter et le marketing.


L’illustrateur opère un choix dans les techniques traditionnelles et modernes qu’il maîtrise afin de répondre àun sujet Peintures (gouache, aquarelle, huile, lavis ...), Dessin, Collages, Techniques de faux (marbre, bois...), mais aussi Photographie numérique ou argentique (studio, mode, extérieur, sport, packshots ... ) et Traitement et créations numérique d’images grâce aux logiciels de design graphique, de retouches d’image et de PAO. ( Adobe Photoshop, Illustrator, Indesign )

Pour faire ce choix, il appuie son travail sur des recherches documentées ; elles prennent parfois la forme aboutie d’une Copy Strategy qui donnera naissance àla charte graphique, définition des éléments graphiques sur tous supports. La Communication visuelle exprime l’art de faire passer un message par le biais d’un support en répondant àdes exigences. Ces supports se regroupent en trois catégories :

  • Supports papiers : affiches, dépliants, flyers, packaging ...
  • Supports informatiques : ergonomie logicielle, UXdesign, webdesign ...
  • Supports volumes : Publicité et présentations sur lieux de ventes, présentoirs ...

L’apprentissage de ces matières indissociables donnent àl’étudiant un accès àde nombreux débouchés dans les métiers graphiques, tels que :

  • Illustrateur graphiste, coloriste
  • Photographe, graphiste 2D, Motion designer
  • Créateur artistique dans le domaine de la publicité
  • Webdesigner, Concepteur d’interfaces logiciel ...

Reconnaissant l’imbrication de l’illustration et de la communication visuelle, les formateurs de l’ESAA Aquitaine allient les techniques classiques et actuelles, le respect rigoureux des contraintes sujet et les sensibilités esthétiques de chacun. Ouverture d’esprit, créativité et polyvalence font de cette section un élément clé des arts appliqués.

Formation en illustration, communication visuelle, webdesign, dessin, techniques picturales, PAO, graphisme, logos, photographie, Photoshop, Illustrator, Indesign ...

Infographie Multimédia

Comme toutes les formations de l’ESAA Aquitaine, la "section" Infographie Multimédia permet d’acquérir en seulement 2 ans, tous les savoir-faire des métiers de conception ET de réalisation qui utilisent l’informatique. Trop souvent pensées dans le sens d’une hyper-spécialisation, les formations en infographies ne peuvent pourtant plus se limiter àl’infographie 2D et la création de sites internet. Elles s’étendent aujourd’hui àune palette d’outils qui touchent au jeu vidéo, àla 3D, àla photographie. Les supports ont également évolué vers le full web plutôt que des supports numériques figés. La nécessité d’adapter ces contenus (responsive, optimisations tablettes/smartphones) demandent aujourd’hui une maîtrise beaucoup plus large des compétences de l’infographie.
Un infographiste multimédia, dit "polytechnique", formé àl’ESAA Aquitaine saura concevoir et créer tous types de site internet, créer des images, photos et illustrations destinées àl’impression et tout autre support, des images et animation 3D en vidéo ou temps réel, des montages et effets spéciaux sur la vidéo, ou encore des jeux vidéo pour le web ou autres supports.

Grâce àcette polyvalence artistique et technique, l’Ecole Supérieure d’Arts Appliqués d’Aquitaine propose àses élèves un vaste panel de débouchés dans le monde professionnel  :

Infographiste 3D : À partir d’un cahier des charges ou d’instructions de son hiérarchique ou en autonomie totale, il modélise, texture, éclaire et anime des objets 3D, recrée des environnements, effets spéciaux dans le but d’illustrer un propos, représenter un produit réel ou fictif. Il utilise des logiciels de conception, texture et rendu 3D. Il est également capable de préparer des images en amont de son travail de texturing ou rendu 3D (préparation, filtrage de textures en 2D) et en aval (export en couches, compositing, rendus animés ou fixes destinés au montage ou post traitement)

Développeur Web : Pour la réalisation de sites Web dynamiques, front-end seul ou administrables, il (elle) échange avec d’autres professionnels (webmestre, directeur artistique, développeur informatique, marketing, commerciaux, etc.), il (elle) effectue la mise en page écran en intégrant et optimisant les différents médias et par des langages de description ou de programmation pour le référencement naturel. II (elle) utilise également pour réaliser ces sites, ou configurer des gestionnaires de contenus (CMS), des langages de programmation ou de description (JavaScript, PHP, XML, HTML).

Programmateur multimédia : Pour la réalisation de sites Web dynamiques, d’animations, de jeux vidéo en ligne 2D ou 3D, il (elle) échange avec d’autres professionnels (directeur artistique, développeur informatique, marketing, commerciaux, etc.), il (elle) effectue la programmation d’interactions ou d’animations en ayant recours àdes langages de programmation (Action Script, JavaScript, C# etc…). Il développe des jeux vidéo 2D ou 3D en ayant recours àdes logiciels d’animation 2D, moteurs de jeu vidéo 2D ou 3D (Unity 3D) ou en ayant recours àdes bibliothèques javascript très spécialisées (Three.js)

Infographiste 2D : À partir d’un cahier des charges ou d’instructions de son hiérarchique, il (elle) participe àla conception de projets multimédias pour la réalisation ou l’adaptation d’une charte graphique en tenant compte des critères d’ergonomies, de l’interactivité des utilisateurs, des normes et des contraintes techniques liées aux supports de diffusion. Il (elle) prépare des médias (textes, images, animations, sons, vidéos, etc.) avec des logiciels professionnels et en fonction de la finalité du produit attendu. Dans le cas de commandes clients, nécessitant des médias animés en deux dimensions et/ou interactifs, il (elle) conçoit des animations composées de textes, d’images, de sons et de vidéos et les réalise avec des logiciels professionnels. Il (elle) élabore l’interactivité et la met en Å“uvre en utilisant un langage de script spécifique. Il (elle) s’assure de la conformité des réalisations pour la diffusion.

Graphiste : Il (elle) est autonome dans la réalisation d’illustrations traditionnelles ou numériques. Il est notamment capable de proposer rapidement des ébauches préliminaires àdes phases de production ( dessins, ébauches story-board, etc…) mais également de proposer des illustrations élaborées en utilisant toute une palette des techniques d’illustration traditionnelle. Il utilise également l’ensemble des outils d’infographie et de colorisation, non seulement dans le but de retoucher des éléments préexistants mais bien dans le but de créer entièrement une illustration originale. Il numérise, retraite, reprend les contours d’un dessin papier ou le crée directement sur le logiciel de création, il colorise également des illustrations pour répondre aux demandes d’un commanditaire, d’une charte graphique, d’un style préalablement défini. Il utilise généralement une tablette graphique. Il peut également utiliser le médium photographique, organiser des séances de shooting photo pour illustrer ou matérialiser un produit ou un service.

Organisé et autonome : Il (elle) assure une veille technique et technologique continue dans son secteur professionnel et s’approprie les évolutions majeures pour la réalisation des supports numériques multimédias. Il organise son temps de travail et découpe seul les phases de réalisation d’une demande (Gantt). Il est capable de valider seul la pertinence d’un choix technique ou d’une méthode de réalisation et son adéquation avec la demande de son hiérarchique ou client. Il est ordonné (5S) et respecte notamment des protocoles de rendu de fichiers spécifiques aux contraintes support ou de la demande qui lui est faite. Il respecte enfin les choix d’un style graphique ou observe une cohérence visuelle dans la création des différents supports qu’il réalise (charte graphique).

Les formateurs en infographie de l’ ESAA Aquitaine, professionnels en activité, sont conscients des réalités du monde du travail, et orientent leur enseignement dans une optique de qualité et de polyvalence. En ce sens, ils traitent et intègrent ces spécialités comme un tout afin de former des créatifs capables de répondre àtoutes les demandes d’aujourd’hui.


En 2 années de formation (soit près de 1700 heures ), un infographiste formé àl’ESAA Aquitaine sera capable de réaliser des sites internet, des animations en 2D, en 3D, des vidéos, des photos, des visuels en images de synthèse, des jeux et applications pour différentes plateformes, et tous les supports de communication sur supports papier ou sur les nouveaux médias. Il maîtrisera l’ensemble de la suite Adobe Master Collection ( Photoshop, Illustrator, After-Effects, Dreamweaver, Première, Flash ...), LightWave 3D, Unity 3D ainsi que de nombreuses techniques du Web, du print et les bases du jeu vidéo.

Voir les conditions d’inscription sur : Modalités d’inscription

Formation infographiste 2D, infographie 3D, web, vidéo, jeu vidéo, langages de programmation multimédia  ...